Implants
coucouUn implant dentaire est une racine artificielle placée par le chirurgien-dentiste dans l'os alvéolaire de l'un des maxillaires en remplacement de la racine d'une dent extraite et servant de support à une prothèse.
La technique implantaire peut être adaptée à tous les types d'édentement.
L'implant  est généralement cylindrique ou légèrement conique, ressemblant à une vis, en titane , avec une connexion au niveau supérieur, à l'emplacement de la gencive, pour permettre la pose d'un élément prothétique par vissage ou scellement. Son diamètre varie entre 3 et 5mm et sa longueur entre 8 et 15mm.

Protocole opératoire

  Dans notre cabinet, la pose d'implants se fait dans une salle préparée à cet effet , distincte de la salle de soins courants, favorisant les meilleures conditions d'aseptie.

  Cette technique sûre et efficace s'appuie sur des données scientifiques avec un recul clinique de plus de 20 ans. La pose d'un implant, réalisée sous anesthésie locale, est totalement indolore. Elle se pratique au cabinet dentaire . Le choix se fait en fonction de l'emplacement, de la quantité d'os disponible, et des éléments anatomiques environnants à partir d'un examen radiologique et scanner de la zone à implanter.  

  La plupart du temps ,  pour un petit nombre d'implant, une radiographie panoramique numérisée, prise au cabinet, peut suffire, mais si c'est necessaire nous réalisons une coupe tomographique( scanner) sur place. Le résultat est affiché sur le grand écran de la salle de chirurgie.

  Une asepsie rigoureuse est importante pour assurer le succès de l'intégration de l'implant.

   Le chirurgien-dentiste après une anesthésie locale pratique une incision, puis il décolle la gencive pour accéder à l'os alvéolaire. Ensuite il prépare l'emplacement de l'implant dans l'os en passant plusieurs forets de diamètre croissant. Le forage de l'os se fait à vitesse maitrisée et lente sous irrigation, pour respecter la structure et éviter tout échauffement de l'os. Le praticien arrête lorsqu'il à obtenu un puit d'un diamètre très légèrement inférieur à l'implant à poser. L'implant est placé dans l'os le plus souvent par vissage et doit avoir une liaison forte avec l'os. le praticien replace alors la gencive et pose des points de suture.
  Il faut attendre après la pose de l'implant, l'ostéo-intégration, qui peut durer plusieurs mois, selon le site implanté et la qualité de l'os du patient.Pendant cette étape, l'implant se soude à l'os.

  Nous utilisons , l'implant  Français Euroteknika. Ce système implantaire est  renommé , et nous permet d'avoisiner des taux de succès proches de 97%.

Pour finir, une prothèse en céramique,  sera mise sur cet implant qui se comportera comme une dent naturelle.
Bienvenue

Welcome

You don't speak french, don't worry we speak english.



In case of emergency, please call :
En cas d'urgence contacter SOS dentaire 87 boulevard du Port Royal paris 13ème au 01 43 36 36 00

Recherche

par mot-clés

Cabinet Dentaire
Drs Florence et Emmanuel COHEN

Dr. Emmanuel COHEN, Certificat d'Etudes Spécialisées de Biologie Buccale. Diplômé du collège Français d'Implantologie. Diplôme Universitaire de Dermatologie Buccale. Diplôme Universitaire d'Odontologie légale et d'expertise dentisterie esthétique

Dr. Florence COHEN, parodontologie ( soins des gencives) éclaircissement dentaire orthodontie technique d'alignement transparent ( Invisalign)

21 boulevard Montmartre
75002 paris
Tél. : 01 42 96 08 27

Edentation totale
Vous avez perdu la totalité de vos dents, soit au maxillaire (en haut) soit à la mandibule (en bas) soit sur les deux arcades. La solution traditionnelle du dentier n'est guère satisfaisante.

Les dents tiennent grâce à leur racine. Quand une dent manque, il est classique de s'appuyer sur sa racine pour la reconstituer (couronne, prothèse).

Quand la partie visible de la dent manque, on peut alors s'appuyer sur les dents ou les racines d'à côté pour reconstituer la dent absente (bridge).


Quand toutes les racines sont absentes, il est alors impossible de trouver un appui pour faire tenir les prothèses classiques. Il est traditionnel de concevoir une prothèse totale adjointe, encore appelée "dentier". Si son esthétique est parfois satisfaisante, il est peu probable que son confort soit agréable, voire supportable.


Même s'il est esthétique, le traditionnel dentier suppose de réduire le confort (goûter, embrasser...) et la fonction (mâcher, croquer, mordre...)